Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Lundi, jour férié au Chili, 40% du parc automobile de Santiago, qui compte plus de 1,9 million de véhicules, sera immobilisé en raison d'un pic de pollution (archives).

KEYSTONE/AP/ESTEBAN FELIX

(sda-ats)

Santiago est placée lundi en "état d'urgence environnementale", le premier de l'année, suite au pic de pollution qui touche la capitale chilienne, ont annoncé dimanche les autorités. Une mesure qui devrait paralyser 40% de son parc automobile.

Cette mesure a été adoptée "à cause des mauvaises conditions de ventilation et dans le but de garantir la santé de la population", ont indiqué les autorités de Santiago dans un communiqué. Lundi, jour férié au Chili, 40% du parc automobile de Santiago, qui compte plus de 1,9 million de véhicules, sera immobilisé.

Cet état d'urgence est le premier instauré depuis juin 2015.

L'"état d'urgence environnementale" est la mesure d'alerte la plus élevée prévue par la législation chilienne. Il est déclaré lorsque les niveaux de pollution dépassent le niveau 500 de particules fines dites PM 2,5 (dont le diamètre est inférieur à 2,5 micromètres).

La situation géographique de la capitale chilienne, où vivent près de sept millions d'habitants, encaissée entre les montagnes de la Cordillère des Andes, perturbe le renouvellement de l'air.

ATS