Toute l'actu en bref

Kim Jong-nam a été tué dans l'aéroport de Kuala Lumpur (archives).

KEYSTONE/AP

(sda-ats)

Un agent neurotoxique utilisé comme arme chimique, le VX, a été détecté sur le visage de Kim Jong-nam, le demi-frère du dirigeant nord-coréen Kim Jong-un assassiné en Malaisie, a annoncé vendredi la police malaisienne. Le VX est une version plus mortelle du gaz sarin.

Le produit, hautement toxique, est une arme chimique rangée par les Nations unies dans la catégorie des armes de destruction massive. Il a été retrouvé dans des échantillons prélevés sur le visage et les yeux de Kim Jong-nam, qui avait été attaqué par deux femmes à l'aéroport de Kuala Lumpur, le 13 février.

La substance a été identifiée comme du S-2-diisopropylaminoéthyl-méthylphosphonothioate d'éthyle, selon une analyse préliminaire réalisée par le centre malaisien d'analyses d'armes chimiques, a précisé la police.

Le plus puissant des neurotoxiques

Le VX est le plus puissant de tous les agents neurotoxiques et il est utilisé uniquement comme arme chimique, selon le centre américain pour le contrôle et la prévention des maladies.

Des images de vidéosurveillance de l'aéroport de Kuala Lumpur largement diffusées dans les médias montrent que Kim Jong-nam a été approché par deux femmes qui semblent lui projeter quelque chose au visage. L'homme âgé de 45 ans a ensuite été pris en charge par du personnel de l'aéroport et transporté d'urgence à l'hôpital. Il a succombé pendant son transfert.

Cinq Nord-Coréens sont soupçonnés d'être impliqués dans cette attaque. Les enquêteurs souhaitent en interroger trois autres. Parmi eux figurent le deuxième secrétaire à l'ambassade de Corée du Nord à Kuala Lumpur et un employé d'une compagnie aérienne nord-coréenne. La Malaisie a aussi lancé une alerte via Interpol.

Cette affaire digne d'un roman d'espionnage a provoqué la colère de Pyongyang, qui a accusé la Malaisie de s'associer aux "forces hostiles" pour faire du tort à sa réputation. La Corée du Sud pointe elle du doigt son voisin du Nord, citant un "ordre permanent" de Kim Jong-un pour éliminer son demi-frère Kim Jong-nam, un critique du régime le plus fermé au monde.

ATS

 Toute l'actu en bref