Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

"La Gauche" a tiré un bilan positif de ses trois premières années d'existence. Le parti politique a recueilli plus de 50'000 signatures en faveur de son initiative pour l'abolition des forfaits fiscaux. La formation renonce toutefois au référendum contre la loi sur l'asile.

Réunis en congrès national à Bienne, les délégués de La Gauche ont décidé de ne pas lancer le référendum contre les dernières modifications de cette loi. Conscient de ses forces, le parti ne peut pas se permettre de le lancer, a-t-il indiqué dans un communiqué. Mais il continue à dénoncer ce durcissement et soutient les organisations prêtes à lancer le référendum.

Concernant son initiative sur l'abolition des forfaits fiscaux, La Gauche a conclu un contrat avec le Parti socialiste (PS) et l'Union syndicale suisse (USS). Le PS s'engage à fournir 20'000 signatures tandis que l'USS se prépare à récolter 25'000 paraphes.

Le parti de la gauche alternative veut continuer à collaborer avec les formations similaires à l'étranger. Il recherche des alliances notamment en France avec le Front de Gauche de Jean-Luc Mélenchon et en Grèce avec le parti d'extrême-gauche Siriza.

ATS