Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Après les deux courses de Hong Kong début décembre, la formule E fait halte samedi à Marrakech. Déçu par ses résultats dans l'ancienne colonie britannique, Sébastien Buemi espère rebondir au Maroc.

Le Vaudois garde un souvenir positif de l'épreuve tenue l'an passé au même endroit. "J'étais parti 7e après avoir reçu une pénalité, mais j'avais pu remonter tout le monde et gagner. Nous étions très compétitifs sur cette piste", a-t-il déclaré à l'ATS.

Tracé autour du quartier moderne et hôtelier de la ville et longeant les remparts entourant la médina, le circuit mesure 2,971 km et comporte 12 virages. Le départ sera donné à 16h00. Une nouveauté a été annoncée jeudi: la règle du temps d'arrêt minimum à respecter lors du changement de voiture a en effet été abandonnée.

Avec 1 petit point à son compteur après les deux courses inaugurales, Buemi est conscient de la nécessité de rapidement redresser le tir. "On a cherché à comprendre pourquoi cela ne s'est pas passé comme on l'espérait à Hong Kong. On pense avoir trouvé, mais cela reste très aléatoire en formule E, où tout se déroule sur une journée", précise le champion de la saison 2.

Alors que Buemi (Renault e.dams) et son rival brésilien Lucas di Grassi (Audi Sport Abt Schäffler) avaient largement dominé les débats dans la majorité des courses de la saison 3, les dernières épreuves et le début de la saison 4 montrent un certain changement. "La hiérarchie se resserre, c'est clair et net. Nous n'avons plus l'avantage dont nous avons bénéficié par le passé", admet le pilote suisse, vainqueur de 12 e-Prix dans sa carrière.

Cette redistribution des cartes ne constitue pas forcément une mauvaise nouvelle. "Les points risquent d'être davantage répartis entre plusieurs pilotes", remarque Buemi. Par ailleurs, côté spectacle, avoir plus de candidats à la victoire lors de chaque e-Prix semble a priori positif.

Après le "double header" de Hong Kong, l'Anglais Sam Bird (DS Virgin) mène le championnat avec 35 points. Il précède le Français Jean-Eric Vergne (Techeetah/33) et le Suédois Felix Rosenqvist (Mahindra/29). Le rookie italo-suisse Edoardo Mortara (Venturi) est 4e avec 24 points.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS