Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Novak Djokovic, passé par des périodes de doutes après avoir réussi son Grand Chelem à cheval sur 2015 et 2016, a assuré à Wimbledon que "la passion était de retour".

Interrogé sur des propos de Boris Becker, son ancien entraîneur de 2014 à 2016, et aujourd'hui commentateur sur la BBC, estimant que le Serbe avait retrouvé sa passion pour le tennis, l'ancien no 1 mondial a approuvé. "Il a pu le vivre en direct pendant quelques années. Nous avons connu des hauts et des bas, lui comme moi. Boris me connaît très bien. Donc, il a raison de dire que la passion est de retour", a déclaré Djokovic.

Le Serbe, qualifié pour les huitièmes de finale lundi - face au Français Adrian Mannarino - et en quête d'un quatrième sacre à Wimbledon, est passé par une période de doute ces douze derniers mois. Il a notamment perdu ses titres sur les quatre tournois du Grand Chelem et n'a remporté que deux tournois mineurs en 2017 (Doha et Eastbourne).

"Je me sens mieux sur le court, comme je le répète depuis deux mois. Spécialement sur le gazon, cette année, je me sens bien à chaque match", a-t-il continué. "Quand vous jouez bien, que vous vous sentez bien, vous vous sentez encore plus motivé, passionné par l'idée de savoir où cela va vous mener", a estimé le "Djoker", qui s'est dit ravi de l'apport des membres de son équipe, la légende américaine Andre Agassi et l'ancien joueur croate Mario Ancic.

ATS