Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Paris - France Télécom et "Le Nouvel Observateur" vont retirer leur offre de reprise du "Monde", a indiqué le groupe de télécommunications. Leur offre était en concurrence avec celle du trio d'hommes d'affaires Bergé-Niel-Pigasse. Cette dernière a obtenu la préférence des journalistes du quotidien français.
"Le Monde" cherche un repreneur qui devra recapitaliser un groupe fortement endetté. Les montants sont évalués de 80 à 120 millions d'euros. La Société des rédacteurs, actionnaire principal du journal, a voté à 90,84% en faveur de l'offre de reprise déposée par le mécène Pierre Bergé, le banquier d'affaires Matthieu Pigasse et le président de l'opérateur internet Free Xavier Niel, désormais assurés de l'emporter.
France Télécom était allié au patron du magazine "Le Nouvel Observateur" Claude Perdriel, et associé à l'espagnol Prisa, qui édite le quotidien "El Pais".
Le Conseil doit se prononcer lundi. La décision définitive du choix du repreneur est attendue mercredi, après un vote de l'assemblée générale de l'ensemble des actionnaires du "Monde".

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Teaser Longform The citizens' meeting

Teaser Longform The citizens' meeting

1968 en Suisse

ATS