Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'actrice Virgine Efira a été récompensée du prix de meilleur actrice pour son rôle dans "Victoria" lors de la septième cérémonie des Magritte du cinéma. Elle y incarne une avocate surmenée, mère divorcée de deux enfants (archives).

KEYSTONE/EPA/SEBASTIEN NOGIER

(sda-ats)

Le Belge Bouli Lanners a reçu samedi le prix de meilleur réalisateur pour son quatrième long-métrage, "Les premiers les derniers", également sacré meilleur film lors de la septième cérémonie des Magritte du cinéma. L'événement est dédié au septième art belge.

Trois autres prix ont été décernés pour ce film, qui raconte l'histoire de deux chasseurs de primes inséparables à la recherche d'un téléphone volé: ceux de meilleur acteur dans un second rôle (David Murgia), des meilleurs costumes et des meilleurs décors.

L'actrice Virgine Efira, qui présidait cette édition de la cérémonie équivalente aux César français, a été récompensée du prix de meilleur actrice pour son rôle dans "Victoria". Elle y incarne une avocate surmenée, mère divorcée de deux enfants.

Le jury n'ayant pas réussi à les départager, une autre actrice, Astrid Whettnall, a également reçu exceptionnellement ce même prix, pour son rôle dans "La Route d'Istanbul". Elle y incarne une mère dont la fille décide de partir mener le djihad en Syrie.

Le prix du meilleur acteur a été attribué à Jean-Jacques Rausin pour son rôle dans "Je me tue à le dire" de Xavier Seron. Il y joue un trentenaire "qu'il parvient à rendre attachant alors qu'il a tous les attributs du looser pathétique", selon la présentation des Magritte.

André Dussolier primé

Les Magritte du cinéma, dont il s'agissait de la septième édition, ont pour objectif de valoriser le cinéma belge francophone. Un total de 72 films étaient en lice cette année et plusieurs centaines de professionnels du cinéma du pays ont participé aux votes dans une vingtaine de catégories.

Un Magritte d'honneur a été remis samedi à l'acteur français André Dussollier pour l'ensemble de sa carrière, en présence du Belge Lucas Belvaux, le réalisateur du film "Chez Nous".

André Dussolier y incarne un médecin qui recrute une infirmière pour figurer sur la liste d'un parti politique d'extrême droite. Le long-métrage a fait l'objet de vives critiques en France de la part du Front national, qui s'estimait visé.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS