Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L'opéra de Milan, la Scala, a ouvert vendredi sa saison 2012/2013 par un triomphe au "Lohengrin" de Richard Wagner. Ce choix était pourtant controversé en Italie alors que l'année 2013 marque à la fois le bicentenaire du compositeur allemand et celui de son rival italien Giuseppe Verdi.

Comme chaque 7 décembre, jour de la Saint-Ambroise, le patron de la ville de Milan, hommes politiques, vedettes de toutes sortes et haute société milanaise ont revêtu leurs plus scintillantes toilettes et se sont pressés autour des velours pourpres du célèbre théâtre milanais pour assister au début de sa saison lyrique.

Plusieurs surprises les attendaient, à commencer par la neige qui tombait à gros flocons au début de la représentation et a empêché le président de la Commission européenne José Manuel Barroso de décoller de Bruxelles pour se rendre à Milan.

C'est surtout le changement de casting de dernière minute pour le principal rôle féminin, celui d'Elsa de Brabant, qui a été remarqué: il a été assuré par la soprano Annette Dasch, arrivée la nuit précédente pour remplacer Anja Harteros, souffrante. La performance de Mme Dasch, une habituée du Festival de Bayreuth, a été saluée par le metteur en scène Claus Guth.

Hymne national

Enfin, le spectacle de 4 heures et 50 minutes, qui a été salué par quinze minutes d'applaudissements nourris et de cris d'approbation, s'est achevé sur l'hymne national italien joué par l'orchestre et entonné par chanteurs, choristes et public réunis: une rareté en Italie, où l'hymne est plutôt joué en début de représentation, si un chef d'Etat est présent. Ce n'était pas le cas ce vendredi, le président italien Giorgio Napolitano ayant décliné en début de semaine l'invitation à la Scala en raison d'impératifs politiques.

Cette initiative inattendue visait sans doute à tordre le cou à la polémique qui a accompagné Lohengrin ces dernières semaines en Italie. Certains se sont ouvertement agacés que le plus célèbre opéra du pays ait préféré pour son début de saison un compositeur allemand à l'Italien Giuseppe Verdi.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS