Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Lausanne - Le mot "Madonna" ne deviendra pas une marque protégée. le Tribunal administratif fédéral (TAF) juge que la commercialisation de ce nom pourrait heurter la sensibilité de certains croyants, notamment des catholiques.
La Vierge est une figure centrale de la religion chrétienne. Des fidèles invoquent quotidiennement dans leurs prières le nom de la mère de Jésus, souligne le TAF, avant de confirmer un veto de l'Institut fédéral de la propriété intellectuelle.
Il importe moins, en revanche, que ce mot évoque aussi la chanteuse américaine Madonna, de son vrai nom Madonna Louise Ciccone. Dans le monde de la chanson et du cinéma, la notoriété ne Madonna ne peut être occultée. Cela ne saurait signifier qu'elle passe avant la mère de Jésus.
Dans le même arrêt, le TAF explique que la marque "Ma Donna" est déjà protégée. Mais cette marque-là ne risque pas de heurter certaines sensibilités, car les deux mots évoquent l'expression "ma femme".

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS