Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Il était devenu le plus célèbre narcotrafiquant au monde. Le parcours du Colombien Pablo Escobar, raconté à travers les yeux d'un agent anti-drogue américain, est au coeur de la série "Narcos" de Netflix sortie mondialement vendredi.

"Nous voulions une série qui s'adresse à deux mondes différents, qui intéresse aussi bien le public américain que le public d'Amérique latine. Pour y parvenir, il fallait raconter l'histoire de la DEA (Drug Enforcement Administration, autorité américaine de lutte contre la drogue, Ndlr.)", explique le réalisateur brésilien José Padilha, auteur du remarqué "Troupe d'élite" (2007).

La série de dix épisodes de 45 minutes, désormais accessibles aux 65 millions d'abonnés à Netflix, est racontée du point de vue de Steve Murphy. Cet agent de la DEA interprété par Boyd Holbrook est lancé aux trousses d'Escobar jusqu'à la mort de ce dernier, en 1993, sous les balles de la police.

Mais l'attention est portée également sur la figure d'Escobar, incarnée par l'acteur brésilien Wagner Moura, car c'est à lui que l'on doit l'arrivée de la DEA en Colombie.

"Escobar marque le début des arrivages massifs de cocaïne en Amérique et en Europe. Il a façonné l'histoire... Alors par quoi d'autre commencer ?", s'interroge Padilha, cité dans un communiqué du géant américain de la vidéo en ligne.

Stage à Medellin

Wagner Moura a appris l'espagnol à Medellin, la ville du nord-ouest de la Colombie qui fut le fief d'Escobar. Il s'est imprégné du personnage en parcourant les lieux que celui-ci a marqué de son empreinte et où certains lui vouent encore un culte, pour ses oeuvres sociales.

"Je n'étais pas le premier choix pour interpréter ce personnage, j'étais un Brésilien maigre qui ne parlait pas espagnol. Mais c'est une des choses qui me ravissent chez Padilha : il est imprévisible", raconte-t-il.

Perdre 20 kilos

L'acteur brésilien, qui a confessé encore lutter pour perdre les 20 kilos pris pour le rôle, affirme n'avoir jamais "rien vu de semblable à la télévision américaine: Narcos est en deux langues, a été tourné en Colombie et affiche une distribution internationale".

Pablo Escobar a déjà fait l'objet d'un biopic en 2014, "Paradise lost", avec Benicio del Toro incarnant le richissime baron de la drogue. Escobar avait mis la Colombie, un des premiers producteurs mondiaux de cocaïne, à feu et sang dans les années 80 afin d'éviter son extradition aux Etats-Unis.

ATS