Un millier de personnes accompagnées par leurs chiens ont défilé dimanche en direction du parlement britannique à Londres pour demander l'arrêt de la procédure du Brexit par l'organisation d'un second vote sur les conditions de la sortie de l'Union européenne.

Les organisateurs de la manifestation baptisée "Wooferendum" entendaient attirer l'attention sur le sort des animaux de compagnie après le Brexit qui risque de se traduire par une pénurie de vétérinaires et une hausse du prix de la nourriture pour chiens.

L'auteur de cette initiative, Daniel Elkan, avait expliqué vouloir créer "le plus grand aboiement du monde", capitalisant sur l'amour immodéré des Britanniques pour leurs animaux domestiques afin de tenter de bloquer le Brexit.

Cette marche, partie du centre de Londres pour aller jusqu'à la place du parlement, entre dans le cadre d'une campagne plus large demandant un "vote populaire" sur l'éventuel accord que la première ministre Theresa May pourrait conclure avec les Européens.

Le long du parcours, les chiens étaient invités à uriner sur les portraits de certains partisans du Brexit comme l'ancien ministre des Affaires étrangères Boris Johnson ou Nigel Farage qui dirigea le Parti pour l'indépendance du Royaume-Uni (UKIP).

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.