Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Lewis Hamilton est "concentré" uniquement sur le GP du Brésil, dimanche à Sao Paulo. Il ne dit rien sur l'affaire des "Paradise papers" dans laquelle son nom est cité.

"Je me suis assuré qu'on avait publié un communiqué et je n'ai pas grand-chose à ajouter", a déclaré Hamilton lors d'une conférence de presse organisée par ses sponsors dans la métropole brésilienne où va se tenir l'avant-dernier Grand Prix de la saison.

"Le plus important, c'est que je viens de passer de bons moments avec ma famille et mes amis et que j'ai cette énorme vague d'énergie positive que personne ne peut briser", a déclaré le coureur qui est déjà assuré d'empocher son quatrième titre mondial, avant la fin de la saison de F1.

Lewis Hamilton est arrivé au Brésil en pleine polémique sur les "Paradise papers", du nom des révélations du Consortium international des journalistes d'investigation sur des pratiques d'optimisation fiscales à l'échelle de la planète. Le Britannique aurait utilisé une société-écran sur l'île de Man pour économiser la TVA lors de l'achat d'un nouveau jet privé de plus de 18 millions d'euros, soit plus de quatre millions d'euros, selon le Guardian, qui a participé à l'enquête de grands médias.

Des représentants du pilote, considéré par la revue Forbes comme le dixième sportif le mieux payé au monde, ont déjà affirmé à la presse britannique que toutes les opérations financières du coureur étaient légales. "Ceci ne me détourne pas de mes valeurs fondamentales et de ce que je fais ici, et je suis uniquement concentré sur cette course que je veux essayer de gagner ce week-end (...) pour la deuxième fois en dix ans", a ajouté le pilote de Mercedes.

Hamilton a préféré continuer de s'exprimer sur le circuit, et notamment de sa rivalité avec l'Allemand Sebastian Vettel, détenteur également de quatre titres de champion. "Sebastian vient de signer pour trois ans de plus" chez Ferrari, "et chez Mercedes, ça nous motive beaucoup d'essayer de lui compliquer la vie", a dit Hamilton en riant.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS