Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Tamedia, éditeur du Tages-Anzeiger", a enregistré en 2014 l'une des plus belles progressions en 120 ans d'existence. Le groupe de presse zurichois a vu son chiffre d'affaires augmenter de 4,2%, à 1,114 milliard de francs. Le bénéfice net a grimpé de 34,1%, à 159,7 millions. La croissance du secteur numérique a compensé le recul de la publicité imprimée.

Le résultat d'exploitation EBIT du groupe a progressé de 25,8% à 160,6 millions. "C'est un résultat fantastique pour une année exceptionnelle", s'est réjoui jeudi le directeur général de Tamedia Christoph Tonini. Ce bilan est principalement le fruit des acquisitions dans le "Digital" (numérique), a-t-il relativisé.

Un quart des recettes en ligne

La part de ce secteur dans les recettes du groupe a continué de progresser. Elle atteint désormais 24% contre 22% l'année précédente. Le chiffre d'affaires du numérique atteint 271,1 millions de francs (+16,4% par rapport à 2013).

Cette évolution est d'abord liée à l'acquisition de la première consolidation de Doodle (majorité du capital), de home.ch (repris par homegate.ch appartenant à Tamedia) et du danois Trendsales (majorité du capital). Olmero, Renovero et Starticket sont en outre pris en compte pour la première fois sur l'ensemble de l'exercice.

La reprise de la plate-forme d'enchères Ricardo est encore suspendue au feu vert de la Commission de la concurrence (COMCO).

Succès relatif du online payant

Les 9000 abonnements à l'offre en ligne payante ("Paywall") du "Tages-Anzeiger", lancée fin mars 2014, représentent 6,1% des recettes du secteur numérique. Les 600 abonnés du site internet du "Bund" bernois rapportent 1,5% de ce chiffre d'affaires. "C'est légèrement en dessous de nos attentes, mais nous sommes satisfaits", a précisé M. Tonini.

Les résultats des sites internet de "24 Heures" et de la "Tribune de Genève" suivent "la même tendance", ajoute-t-il. Les deux quotidiens régionaux romands de Tamedia proposent, eux aussi, des articles en ligne payants depuis près de deux mois.

Titres nationaux à la traîne

Principal secteur d'activité de Tamedia, le "Print régional" - dont font partie notamment les éditions imprimées du "Tages-Anzeiger", du "Bund", de "24 Heures" et de la "Tribune de Genève" - affiche des recettes de 489,0 millions (+5,8%). Cette embellie est due à la première prise en compte du "Landbote", racheté il y a un an, et dont Tamedia vient de fermer l'imprimerie.

Dans le "Print national" ("20 minutes", "Le Matin" et la "SonntagsZeitung" notamment) en revanche, le chiffre d'affaires continue à baisser (-5,3%). Il atteint 354,3 millions de francs. "Le Matin" est parvenu à compenser la quasi-totalité de ses pertes jusqu'à présent élevées, a tout de même précisé le groupe.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS