Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Avec six César dont celui de meilleur film et meilleur réalisateur, les plus convoités, "The Artist" a poursuivi sa marche triomphale à la veille des Oscars. Mais il a concédé à "Intouchables" le trophée du meilleur acteur à Omar Sy, premier interprète noir consacré.

Toute l'équipe du film est montée en scène autour de Michel Hazanavicius, l'heureux auteur de 44 ans, qui a rappelé le singulier destin de cet ovni cinématographique, muet, en noir et blanc.

"C'est un film qui part de très, très bas et dont personne ne voulait au départ et on est très haut aujourd'hui, ça fait une très belle histoire, c'est très émouvant", a lâché Michel Hazanavicius, également César du meilleur réalisateur.

"The Artist" repart également avec les César de meilleure actrice pour Bérénice Bejo, très émue, meilleure musique (Ludovic Bource), meilleurs décors et photographie. Le film était nommé dix fois aux César, comme aux Oscars.

Omar Sy récompensé

En revanche, le trophée du meilleur acteur a échappé à Jean Dujardin pour couronner Omar Sy, grand favori de la soirée qui a esquissé quelques pas de danse en montant sur scène. "Je voulais faire des vannes mais je n'y arriverai pas", a-t-il lancé la voix nouée en recevant son prix.

A 34 ans, le môme de Trappes (banlieue parisienne), acclamé en salles par 19 millions de spectateurs, décroche sa première récompense et devient le premier acteur noir césarisé.

"Intouchables", qui emporte l'adhésion même hors des frontières hexagonales, n'a arraché qu'un seul prix alors qu'il était cité dans dix catégories.

César pour "Polisse"

Autre déçue sans doute de cette soirée, Maïwenn, réalisatrice de "Polisse" qui faisait la course en tête avec 13 nominations et repart avec deux César, du montage et du meilleur espoir féminin pour Naidra Ayadi, ex aequo avec Clotilde Hesme dans "Angèle et Tony".

Autre grand favori de la soirée, quoique moins populaire, le film de Pierre Schoeller, "L'Exercice de l'Etat", 11 fois nommé, a remporté trois César du son, du scénario original et du second rôle, couronnant enfin, à 60 ans, Michel Blanc.

ATS