Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Zamboanga - Les forces de sécurité philippines ont libéré un homme d'affaires d'origine suisse enlevé il y a deux mois sur l'île de Mindanao, dans le sud de pays. Le maire de Zamboanga a assuré à une chaîne de télévision locale qu'aucune rançon n'avait été payée.
L'ex-otage suisse a déclaré que sa captivité avait été une "expérience très éprouvante à traverser". L'homme d'affaire estime que cette situation lui a donné "une nouvelle perception de la vie".
"Quand on est dans une situation comme cela, on a toute sa vie qui défile devant ses yeux, ce qu'on a fait, ce qu'on aurait dû faire", a déclaré le ressortissant suisse de 72 ans lors d'une conférence de presse. L'ancien otage a estimé qu'une telle expérience "vous donne l'envie de rester vivant et de sortir de là plus fort".
"Il a perdu beaucoup de poids, mais le moral est bon", selon le maire de Zamboanga Celso Lobregat. Celui-ci a précisé que l'opération avait eu lieu vers 3 heures du matin dans le village de Labuan, près de Zamboanga. Les ravisseurs sont en fuite et leur identité n'a pas été établie.
Pour sa part, le responsable du groupe d'intervention de l'armée a ajouté que les ravisseurs "ont paniqué et sont partis en courant" quand ils ont été surpris par l'armée et la police. "Ils étaient cernés et ont préféré l'abandonner. Nos troupes les avaient repérés. Elles sont toujours à leurs trousses", a-t-il précisé.
L'otage avait été enlevé au soir du 4 avril à son domicile, dans le sud des Philippines.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS