Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

JO 2012 - Les stars du 100 m masculin sont entrées dans l'arène du stade olympique de Londres samedi en début d'après-midi. La guerre des nerfs a commencé entre Jamaïcains et Américains.
Les meilleurs sprinters de la planète n'étaient, forcément, pas directement aux prises dans ce 1er tour. Si les Américains ont plutôt cherché à marquer leur territoire, les Jamaïcains l'ont joué cool. Un constat s'impose cependant déjà: la piste londonienne peut être propice à un nouveau record du monde (9''58).
Troisième des "trials" aux Etats-Unis, le jeune Ryan Bailey (23 ans) a signé le meilleur chrono de la matinée en égalant son record personnel, en 9''88. Il a aussi réussi le meilleur temps jamais réalisé dans un 1er tour olympique. "J'étais surpris que cela soit aussi facile", expliquait Ryan Bailey, dont les compatriotes Justin Gatlin et Tyson Gay ont également effectué des débuts convaincants (9''97, et 10''08 avec un vent défavorable).
Accueilli par une incroyable ovation alors qu'il avait été présenté au public quelques secondes après les autres coureurs de sa série, le recordman du monde Usain Bolt a, à l'inverse, surtout fait le show avant sa course. "La Foudre" se contentait d'un galop d'entraînement, conclu au 1er rang de sa série en 10''09. Le triple champion olympique 2008 (100, 200 et 4x100 m) manquait toutefois comme souvent son départ.
"Mon temps de réaction était bon, mais j'ai manqué mon premier pas. Heureusement que cela s'est produit aujourd'hui", soulignait Usain Bolt, dont les débuts étaient très attendus après ses ennuis de santé et les défaites concédées sur 100 et 200 m face à Yohan Blake lors des sélections jamaïcaines. "J'ai bien couru, comme je m'y attendais. Tout se passe parfaitement à l'entraînement. Je suis ravi", lâchait-il.
Son principal rival dans la quête de l'or, son compatriote Yohan Blake, remportait quant à lui sa série en 10''00. Le champion du monde en titre se contentait d'une belle accélération entre les 40 et les 80 mètres. Le troisième Jamaïcain, Asafa Powell, réussissait un chrono de 10''04. "C'était une bonne entrée en matière. Je n'ai pas forcé", glissait l'ancien recordman du monde.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS