Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Neuchâtel - Conséquence de la morosité économique, le nombre de déclarations de faillite en Suisse a fortement augmenté l'an passé. Quelque 11'600 procédures ont été ouvertes, soit un bond de 8% par rapport à 2008, la plus forte progression de ces dix dernières années.
Les déclarations de faillite d'entreprises et d'indépendants ont progressé dans dix-huit cantons et reculé dans les huit autres. Le Tessin (+26% ou 117 cas), Zurich (+18% ou 263 cas) et la Suisse centrale (+17% ou 157 cas) ont enregistré les plus nettes hausses.
Les banqueroutes ont également grimpé en Valais (+66 à 316), dans les cantons de Vaud (+38 à 1462), de Fribourg (+25 à 375) et de Neuchâtel (+15 à 397). Outre-Sarine, elles ont progressé à Berne (+47 à 1201), en Suisse orientale (+38 à 1481) ainsi que dans le Nord-Ouest du pays (+55 à 1398) notamment. Leur nombre s'est amenuisé dans le Jura (-5 à 98) et à Genève (-2 à 1053).
Les actions en poursuites ont crû elles aussi. Le nombre de commandements à payer s'est apprécié de 1,6% pour s'inscrire à 2,5 millions. Celui des saisies exécutées est en revanche demeuré stable à 1,4 million, tandis que celui des réalisations (ventes aux enchères publiques ou de gré) s'est replié pour la première fois depuis 2003.
Les faillites liquidées, environ 10'700 cas (+4%), ont occasionné en 2009 les plus faibles pertes de cette dernière décennie. Elles ont atteint 2,2 milliards de francs, ce qui correspond à une diminution de 12% au regard de l'année précédente.
Les pertes se sont néanmoins accrues dans les régions lémanique et zurichoise. Côté Léman, elles ont explosé de 43% pour atteindre 979,4 millions de francs, soit le montant le plus élevé de toutes les grandes régions.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS