Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La 11e étape du Tour de France mène mercredi le peloton de Pau à Cauterets (188 km). Au menu de cette étape pyrénéenne, les cols d'Aspin et du Tourmalet avant la montée finale sur Cauterets.

Après sa démonstration de mardi à La Pierre-Saint-Martin, Chris Froome (Sky) peut aborder avec confiance cette nouvelle étape de montagne. Le coureur britannique s'est déjà assuré un bel avantage sur les autres favoris du Tour. Il compte désormais 3'09 d'avance sur Nairo Quintana (Col) et 4'04 sur Alberto Contador (Esp). Vainqueur sortant, Vincenzo Nibali (It) aura de la peine à récidiver: son retard sur le maillot jaune se monte déjà à 6'57.

Dans cette 11e étape, quatre montées, dont la principale est le col d'Aspin (1re catégorie, km 117), précèdent le Tourmalet, la seule ascension classée hors catégorie du jour, abordée par son versant est à partir du village de Sainte-Marie-de-Campan. La localité appartient à l'histoire du Tour depuis qu'Eugène Christophe, descendu à pied du Tourmalet, répara lui-même en 1913 la fourche de son vélo dans la forge du village.

L'ascension de 17,1 kilomètres, à 7,3% de pente, conduit au col, situé à l'altitude de 2115 mètres, près de la stèle honorant l'ancien directeur du Tour Jacques Goddet. A 41 kilomètres de l'arrivée, il reste encore la descente rapide, par Barèges, et la montée classée en troisième catégorie en direction de Cauterets.

Au bout des 3 derniers kilomètres en faux plat, la ligne d'arrivée est installée dans la cité thermale des Hautes-Pyrénées, ville-étape pour la 4e fois.

ATS