Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Chaque année à Pâques, Electron transforme Genève en temple de la culture électronique. Pour sa 9e édition, du 5 au 8 avril, le festival va investir onze lieux. Quelque 120 concerts sont programmés, avec des pionniers tels que D.A.F. et Eliane Radigue.

Parmi les têtes d'affiche figurent Carl Craig, Steve Bug et Fumiya Tanaka ainsi que les révélations Foreign Beggars, Gesaffelstein et Brandt Brauer Frick, a indiqué devant les médias le programmateur du festival. Cette année, s'il met en avant la mambafunk, style venu des Etats-Unis, Electron programme à nouveau des soirées goa et hardtek. Plus de 25 nationalités sont représentées aux côtés des artistes locaux.

Pluridisciplinaire

Pour les 100 ans de la naissance de John Cage, qui a eu une influence énorme sur la musique électronique, Electron propose un concert exceptionnel donné par l'Orchestre de chambre de Genève durant lequel le danseur Foofwa d'Imobilité se produira. A découvrir à l'Usine.

Car le festival se veut pluridisciplinaire. Musique, danse mais aussi art contemporain, projections, ateliers et conférences figurent au programme. L'exposition "Maison opéra", mettant en parallèle opéra, night-clubbing et art contemporain, aura lieu au Bâtiment d'art contemporain dès le 8 mars. Des visites guidées et des soirées dj auront lieu tous les vendredi.

Tente pour les jeunes

S'il reste fidèle à l'Usine et au Palladium, le festival investit de nouvelles scènes. Outre la salle La Gravière, qui ouvrira ses portes en mars, Electron fera son entrée au Temple de la Fusterie pour une adaptation de standards techno sur orgue. Et une tente baptisée "Chez Martin", destinée au jeune public la journée et à des soirées festives le soir, sera plantée à Plainpalais.

Le festival Electron est l'un des plus importants rendez-vous de Suisse dédié aux musiques électroniques et numériques. En 2011, il a attiré 18'000 spectateurs, soit 4000 de plus que l'année précédente. Pour 2012, son budget se monte à 1,2 million de francs. Il est financé à hauteur de 80% environ par la billetterie.

ATS