Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les vrais supporters d'Ambri célèbrent un de leurs joueurs, hauteur d'un but, à l'intérieur de leur patinoire de la Valascia, pendant que de faux fans en viennent aux mains hors de l'enceinte (archives).

KEYSTONE/TI-PRESS/GABRIELE PUTZU

(sda-ats)

Treize personnes, dont un mineur, ont été arrêtées pour avoir participé aux violences qui avaient émaillé la rencontre de hockey sur glace opposant Ambri-Piotta au Lausanne HC il y a près de deux mois à la Valascia. La plus âgée a 42 ans, la plus jeune 17.

Ces "pseudo-fans", comme les appelle la police tessinoise, ont été identifiés parmi une quarantaine d'autres des deux équipes ayant participé aux échauffourées le 14 janvier. Ils sont poursuivis pour toute une série de délits allant de la rixe à l'infraction à la loi sur les armes, en passant par les lésions corporelles, les voies de fait ou encore les violences contre des agents publics.

Lors des perquisitions domiciliaires, des engins pyrotechniques ont été découverts, précise la police tessinoise dans un communiqué mercredi. Cette dernière a mené son enquête en collaboration avec d'autres polices cantonales et à l'étranger, ajoute-t-elle.

Les suspects interpellés seront dénoncés au Ministère public et à la justice des mineurs. Les autorités tiennent à tirer la sonnette d'alarme face aux violences qui se multiplient lors de telles compétitions sportives. Ces comportements sont d'autant plus graves qu'il surviennent en présence de nombreuses familles avec enfants.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Teaser Longform The citizens' meeting

Teaser Longform The citizens' meeting

1968 en Suisse

ATS