Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Mexico - Au moins 19 personnes ont été tuées dans des violences menées par le crime organisé samedi et dimanche dans le nord du Mexique. Elles incluent un affrontement avec l'armée à la frontière avec les Etats-Unis.
A Torreon, dans l'Etat de Coahuila, un commando armé à bord de plusieurs camionnettes a assassiné six hommes âgés de 18 à 29 ans devant le domicile de l'un d'eux, selon le commandant de la police de l'Etat, Guillermo Flores. Un autre homme a été grièvement blessé, atteint d'une balle à la tête, a-t-il ajouté.
Torreon a connu récemment plusieurs attaques similaires, dont l'assaut d'un bar par un commando armé qui a coûté la vie à 10 jeunes à la fin janvier.
A Mier, une localité frontalière des Etats-Unis de l'Etat de Tamaulipas, un affrontement entre des soldats et un groupe armé civil a provoqué la mort de trois civils. L'un d'eux n'était pas impliqué dans les combats, a annoncé le gouvernement provincial sur son site internet.
Tamaulipas est le théâtre d'affrontements réguliers entre les cartels de trafiquants de drogue, mais aussi entre des groupes armés civils et l'armée.
Par ailleurs, dix hommes ont été assassinés à Ciudad Juarez, frontalière des Etats-Unis, considérée comme la ville la plus violente du pays. Deux d'entre eux ont été abattus "par des hommes armés portant des capuches qui ont ouvert le feu sur eux alors qu'ils assistaient à un enterrement", ont indiqué les autorités judiciaires de l'Etat de Chihuahua (nord).
Selon les autorités locales, la majorité des homicides commis à Ciudad Juarez -- plus de 2660 en 2009 et déjà 650 cette année -- l'ont été dans le cadre des affrontements entre les cartels rivaux de Juarez et de Sinaloa.
Le Nord du Mexique est la région la plus touchée par la guerre des cartels pour le contrôle du marché local et du trafic de drogue vers les Etats-Unis, premier consommateur mondial de cocaïne. Ces affrontements ont fait plus de 15 000 morts en trois ans, malgré le déploiement de plus de 50 000 militaires à travers le pays.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS