Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Donald Trump a été épinglé, sans être nommé, par Doris Leuthard (Archives).

KEYSTONE/AP/EVAN VUCCI

(sda-ats)

Doris Leuthard a donné l'image d'une Suisse ouverte, fiable et innovatrice dans son discours du 1er Août prononcé mercredi à Villmergen (AG) et Lausanne. Plus globalement, la conseillère fédérale a plaidé pour le multilatéralisme.

Les acteurs politiques nationaux et internationaux qui ne suivent pas une telle ligne ne trouvent pas grâce aux yeux de Doris Leuthard. L'Argovienne n'a pas cité de noms, mais les défenseurs de l'initiative contre les juges étrangers et Donald Trump sont clairement visés.

"Ceux qui placent la constitution fédérale avant les droits populaires vont à l'encontre des intérêts de la Suisse", a-t-elle déclaré. Il n'est pas nécessaire de chercher l'autodétermination; la Suisse est un pays d'autodétermination", a martelé la ministre.

"Be first, but be right"

Sur un plan global se dessine une "dangereuse spirale négative" qui, à coups de "taxes douanières punitives", conduit à la "rupture, à la mise au rebut d'importants accords internationaux", a ajouté Mme Leuthard, selon le texte écrit de son discours. Le mot "first" a souvent été utilisé ces derniers mois. Elle peut aussi le dire, mais en y ajoutant "be right".

Voilà tout à fait la Suisse, parce qu'elle offre une formation et de bonnes conditions cadres à la recherche et à l'économie. Et "be right", le Conseil fédéral veut le rester face à l'Europe, a souligné Doris Leuthard. La ministre de l'environnement, des transports, de la communication et de l'énergie plaide pour sa part pour un accord cadre avec l'UE qui apporte finalement la sécurité du droit.

Appel à la responsabilité

S'adressant plus spécialement aux citoyens, eux-mêmes également acteurs de la politique, la conseillère fédérale s'est penchée sur l'agenda helvétique. AVS, réforme fiscale 17 et santé seront les thèmes de la rentrée. Doris Leuthard s'est engagée en faveur des projets déjà adoptés par le Parlement.

Au chapitre de la santé, elle a appelé les Suisses à faire preuve de responsabilité individuelle. Il en est de même au niveau politique. Les Suisses ont le devoir de s'engager en faveur de la démocratie. Et pour ce faire il incombe à chacun de s'informer. Lire un journal gratuit ou picorer sur internet ne suffit pas. Un regard sur le passé montre que "celui qui sait prend la bonne décision dans l'urne".

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS