Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Salonique - Les traditionnels défilés du 1er mai ont rassemblé des milliers de manifestants dans le monde. En Grèce, pays qui traverse une grave crise économique et financière, des incidents ont eu lieu.
A la veille de l'annonce d'un accord sur un plan de sauvetage qui devrait se traduire par une cure d'austérité sans précédent, 20'000 personnes, selon la police, ont défilé à Athènes et Salonique. Les manifestants ont dénoncé les "sacrifices" et les coupes salariales exigés par le FMI et l'UE en échange du sauvetage financier du pays.
De brefs affrontements entre jeunes et forces anti-émeute ont marqué les défilés dans les deux villes. Mais les manifestations se sont terminées en début d'après-midi sans nouveaux incidents.
A Istanbul, pour la première fois depuis 33 ans, des milliers de manifestants ont convergé sur la place Taksim. Aucun heurt majeur n'a été rapporté. La place était interdite aux manifestants depuis le 1er mai 1977, lorsque des inconnus avaient ouvert le feu sur la foule, faisant 34 morts.
En Allemagne, quelque 8500 policiers étaient mobilisés pour éviter que se renouvellent les incidents de l'an dernier à Berlin.
En France, des cortèges - selon les premières indications nettement moins fournis qu'en 2009 - ont défilé un peu partout, à l'appel des syndicats qui comptent peser sur la réforme en cours du système de retraites.
En Italie, c'est dans une ambiance bon enfant qu'a eu lieu la manifestation syndicale nationale organisée à Rosarno (Calabre), avec orchestres et géants en papier mâché montés sur échasses. Dans cette ville, de violents affrontements avaient opposé en janvier ouvriers saisonniers immigrés et habitants.
A Cuba, le traditionnel défilé de centaines de milliers de Cubains était placé sous le signe de la lutte contre les "ingérences" des Etats-Unis et de leurs alliés européens.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS