Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Nendaz s'apprête à vivre la 14e édition de son Festival international de cor des Alpes. En cette année de bicentenaire, elle a mis le paquet et accueille 200 musiciens du 24 au 26 juillet. Zurich est l'invitée d'honneur.

Deux cents musiciens pour célébrer les 200 ans de l'entrée du Valais dans la Confédération, c'est quasiment le double du nombre de souffleurs accueillis les éditions précédentes. Tous ensemble, autour d'un lac d'alpage à 2200 mètres d'altitude, ils interpréteront le dimanche un morceau spécialement écrit pour l'occasion.

Une "chorégraphie" pour 28 lanceurs de drapeaux, complétera le tableau, indiquent les organisateurs dans un communiqué. Soit un drapeau par canton, un pour la Suisse et un pour Nendaz.

Stéphane Rossini, président du Conseil national, est attendu pour la partie officielle. Le Valaisan, établi à Haute-Nendaz, est un amateur de musique et joue du bugle.

Comme dans "The Voice"

Le festival de Nendaz se distingue par la formule de son concours, programmé le samedi: il se déroule à l'aveugle, comme dans l'émission "The Voice". De plus, le jury est renouvelé régulièrement. Autant d'éléments qui, selon les organisateurs, contribuent au niveau élevé de la manifestation.

Pour sortir des sentiers battus, le festival propose aussi un "concours fun". L'occasion pour les joueurs de cor des Alpes de "se lâcher en proposant des interprétations surprenantes".

Le groupe suisse alémanique "Oesch's Die Dritten" - composé de six membres dont cinq de la même famille - donnera un concert. Le public découvrira également le cor des Alpes à la polonaise avec le Trio de Koniakow, du nom d'un village des Carpates d'où il est originaire.

Zurich invitée d'honneur

La région zurichoise est l'invitée d'honneur de cette 14e édition. Plusieurs groupes seront présents, comme des sonneurs de cloches, des claqueurs de fouets et des yodleurs.

Le festival de Nendaz a pris de l'ampleur au fil des ans. La première édition, en 2002, avait attiré quelques centaines de personnes. Aujourd'hui, elle draine plus de 10'000 visiteurs.

En Suisse, on trouve les premières traces du cor des Alpes dans des écrits du naturaliste zurichois Conrad Gessner, vers 1555. L'instrument servait pour rassembler le bétail, mais aussi pour annoncer les nouvelles d'une vallée à l'autre.

ATS