Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les arbres jouent un rôle important dans les espaces urbains, améliorant le microclimat. Ici, la Münsterplatz à Bâle (archives).

KEYSTONE/CHRISTIAN BEUTLER

(sda-ats)

Quelque 200 spécialistes suisses, allemands et autrichiens ont discuté du changement climatique mardi et mercredi à Berne. A la question "Comment s'adapter au réchauffement de la planète?", diverses solutions ont été présentées.

Les participants ont par exemple montré comment réduire la chaleur dans les villes et comment gérer les ressources en eau, indique mercredi l'Office fédéral de l'environnement (OFEV) dans un communiqué.

La ville de Sion a présenté un projet sur le rôle des espaces verts, des points d'eau et du maintien de sols perméables. Tous trois contribuent à atténuer les effets de fortes chaleurs et le risque d'inondation dans les villes.

Touchés par les sécheresses estivales et les pénuries d'eau locales, les cantons de la région du lac des Quatre-Cantons s'attellent à identifier les zones à risque et à élaborer une carte des pénuries d'eau, qui a été présentée durant ces deux jours.

Importance des arbres

La Haute école bernoise des sciences agronomiques, forestières et alimentaires a, elle, exposé son projet sur les services écosystémiques et la vulnérabilité climatique des arbres. Le but est de permettre une gestion des arbres adaptée au climat. Ceux-ci améliorent le microclimat, le stockage de CO2, l'absorption et le stockage des eaux de surface dans les espaces urbains.

Intitulé "L'adaptation au changement climatique dans la pratique", le séminaire a été organisé par l'OFEV en collaboration avec ProClim, forum pour le climat et les changements globaux. Le débat a réuni des représentants de l'administration, du monde scientifique et des spécialistes du terrain.

ATS