Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Usain Bolt s'annonce imbattable en finale du 200 m jeudi soir à Rio, sauf faux départ ou accident. Le Jamaïcain a survolé sa série du 200 m en se relâchant complètement sur la fin.

Une impression de puissance et d'aisance rarement vues.

Le "triple-triple" (trois triplés olympiques consécutifs, sur 100, 200 et 4 x 100 m) paraît mieux engagé que jamais pour le géant de Trelawny. Libéré - mais était-ce nécessaire? - par sa victoire sur 100 m dimanche (9''81), l'homme aux onze titres mondiaux peut maintenant parader sur sa distance de prédilection. Le 200 m, plus que tout, est son territoire. La sortie des starting-blocks, la mise en action, qui ne constituent pas ses points forts, y sont bien moins importants que sur 200 m.

Bolt a tout le temps de déployer son immense foulée. Il avait annoncé vouloir un jour, avant de finir sa carrière, avaler la distance en moins de 19'', lui dont le record du monde se situe à 19''19 (depuis 2009). Mardi matin, il s'est baladé en 20''28, 14e temps des séries. C'est anecdotique, tant il a ralenti une fois la première place dans sa course assurée.

Le meilleur chrono a été signé par le Canadien Andre de Grasse, médaillé de bronze sur 100 m, en 20''09. Justin Gatlin n'a pas forcé non plus (20''42). Pour les médailles, il faudra aussi compter avec le Jamaïcain Nickel Ashmeade (20''15) et l'Américain LaShawn Merriitt (20''15 aussi).

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS