Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Mujinga Kambundji a amélioré de 0''16 son record national du 200 m en réalisant 22''64 en demi-finales des Mondiaux à Pékin, mais ça n'a pas suffi pour la faire entrer en finale.

La Bernoise a signé le 10e chrono des demi-finales. Il lui a manqué 17 centièmes pour passer l'épaule.

L'athlète du ST Berne ne peut se faire aucun reproche. Simplement, le demi-tour de piste s'avère encore... trop long pour elle. Troisième de la première des trois demi-finales à la sortie du virage, Kambundji a faibli sur la fin pour se faire dépasser par la Bulgare Ivet Lalova-Collio et terminer 4e. Devant, la Jamaïcaine Elaine Thompson (22''13) et l'Américaine Candyce McGrove étaient intouchables (22''26), tandis que l'étonnante Lalova courait en 22''32 (repêchée au temps).

Douzième du 100 m en début de semaine, Kambundji a donc vu sa route s'arrêter au même stade de la compétition sur le sprint long. Si elle peut viser les podiums européens, la jeune femme de 23 ans doit encore franchir un palier pour le très haut niveau mondial.

Il y a deux ans à Moscou, Kambundji s'était classée 26e sur la distance. Le meilleur temps des demi-finales a été signé la Britannique Dina Asher-Smith (22''12).

ATS