Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Natation - Dominik Meichtry s'est classé 5e de la finale du 200 m libre des Championnats d'Europe à Debrecen (Hon).
Le Saint-Gallois s'est vaillamment défendu et n'a pas trop de regrets à nourrir, tant les trois premières places ont semblé inaccessibles ce mercredi.
Comme à son habitude, Meichtry a pris un bon départ, virant en 3e position à la mi-course. Il a faibli sur la deuxième longueur et a terminé en 1'48''53, à 0''81 de la 3e place, occupée par le Hongrois Dominik Kozma. Tout devant, l'Allemand Paul Biedermann, le recordman du monde, était intouchable. Il s'est imposé en 1'46''27, ajoutant un nouveau titre après sa victoire sur 400 m en début de semaine. L'Allemand devra cependant aller sensiblement plus vite pour monter sur le podium olympique.
Au bilan, Meichtry se classe deux rangs derrière la place qu'il occupait sur le papier, en fonction des temps d'engagement. Le résident californien n'était pas arrivé en parfaite possession de ses moyens. Il s'était volontairement astreint à de lourdes charges d'entraînement avant ces joutes, en prévision des Jeux, et ne s'est pas présenté pleinement reposé à Debrecen. Il avait du reste failli passer à la trappe en séries, avant de bien se reprendre en signant le 4e temps des demi-finales.
Reste qu'après sa 6e place des JO 2008 à Pékin et sa 7e aux derniers Mondiaux à Shanghai, également sur 200 m libre, il a encore confirmé son appartenance à l'élite. A 28 ans, il n'a pas perdu espoir de gravir encore une marche, mais il devra aller bien plus vite aux JO.
L'Argovien Yannick Käser a causé la surprise dans le camp suisse en se qualifiant pour la finale du 200 m brasse. En 2'12''09, il a pulvérisé de neuf dixièmes son record Suisse établi il y a tout juste deux mois à Zurich et a signé le 6e chrono des demi-finales. La finale a lieu jeudi soir, et Käser pourra être serein car il est quasiment sûr désormais d'aller aux JO.
Autre bonne surprise sur 200 m papillon, avec la qualification pour la finale d'Alexandre Liess. En 1'58''13, le sociétaire du SC Uster-Wallisellen a amélioré son record national d'une demi-seconde. Grosse déception en revanche pour Flori Lang, sorti en demi-finale du 50 m dos (25''75).

ATS