Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Jérémy Desplanches n'a pas pu rééditer son excellente performance de la veille, jeudi lors de la finale du 200 m 4 nages des Mondiaux à Budapest.

Le Genevois s'est classé 8e en 1'57''50 d'une course remportée par l'Américain Chase Kalisz (1'55''56).

Desplanches est resté à 0''64 du record de Suisse établi la veille, lorsqu'il avait réalisé le 4e temps des demi-finales. Il a terminé à 1''22 de la troisième marche du podium. En disputant cette finale, il a atteint son objectif initial. Ces dernières années, la natation suisse en grand bassin n'a guère été gâtée au plan international en termes de finales. Il faut remonter à 2011, aux Mondiaux de Shanghai, pour trouver trace d'un meilleur résultat avec alors la 7e place de Dominik Meichtry sur 200 m libre. Cette année-là, il y avait eu aussi le titre mondial de Swann Oberson, mais c'était en eau libre (5 km).

Cela posé, Jérémy Desplanches pouvait évidemment attendre davantage de cette finale. S'il avait réédité son chrono des demi-finales, il aurait fini quatrième. A 22 ans, il lui manque encore un brin d'expérience, et il devrait être mûr pour les JO de Tokyo en 2020, son grand but. Reste qu'il a beaucoup progressé par rapport aux Jeux de Rio (13e en 2'00''38, sorti en demi-finale). Il est devenu jeudi le premier Suisse à atteindre une finale mondiale ou olympique sur une épreuve 4 nages.

Depuis qu'il s'est établi il y a trois ans sur la Côte d'Azur pour s'entraîner sous la houlette du coach français Fabrice Pellerin, le grand blond a gagné sept secondes environ dans sa discipline de prédilection. Jeudi, il a bien tenu le choc en dos, sa nage la moins forte, mais n'a pas pu faire valoir ses qualités habituelles sur le troisième parcours, en brasse.

Derrière Kalisz, le Japonais Kasuke Hagino a pris la médaille d'argent et le Chinois Wang Shun le bronze.

ATS