Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Près de 200 salariés français de Galderma, filiale du groupe Nestlé, ont manifesté vendredi devant le siège de la multinationale à Vevey (VD). Ils protestaient contre la fermeture du centre de recherche de Sophia Antipolis, près de Nice.

KEYSTONE/VALENTIN FLAURAUD

(sda-ats)

Près de 200 salariés français de Galderma ont manifesté vendredi devant le siège de Nestlé à Vevey (VD). Ils protestaient contre la décision de la multinationale de fermer le centre de recherche en dermatologie de Sophia Antipolis (F) qui emploie 550 personnes.

Vêtus de gilets jaunes, les manifestants ont brandi banderoles, pancartes, drapeaux français, poupées à l'effigie du directeur général de Nestlé. "Nestlé sacrifie ses chercheurs sur l'autel du profit", "Nestlé, du respect","550 salariés à prix cassés", "Nestlé nous entube", pouvait-on lire sur les bannières.

Les participants qui ont par moments bruyamment manifesté ont distribué des tracts aux automobilistes et chanté leur version de la Reine des neiges sur le refrain "Licenciés, sacrifiés". Tout de noir vêtus, ils ont dansé le haka, imitant les rugbymen du Pacifique.

"Cinquante pour cent des employés ont fait 9 heures de bus pour faire entendre à Nestlé comment son unité Skin Health gère ses employés en France", a déclaré à l'ats Nathalie Strauss, déléguée syndicale et secrétaire du comité d'entreprise. Une autre manifestation se déroule en parallèle sur le site de Sophia Antipolis, près de Nice, a-t-elle relevé.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS