Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Chris Froome (Sky) devra serrer une ultime fois sa garde samedi sur les routes du Tour de France, à l'occasion d'une dernière étape de montagne qui se terminera à l'Alpe d'Huez.

Son dauphin au général, le Colombien Nairo Quintana, tentera de marcher sur les traces de son compatriote Lucho Herrera. Celui-ci avait franchi en vainqueur en 1984 la ligne d'arrivée tracée au sommet de l'Alpe d'Huez. C'était un lundi 16 juillet, en 1984 donc, lors de la 17e étape entre Grenoble et l'Alpe d'Huez, 151 km de long et cinq cols. Herrera avait rejoint dans la légende de cette ascension des noms comme Fausto Coppi ou Joop Zoetemelk.

Cet exploit "fut le succès le plus important dans l'histoire de ce sport en Colombie", affirma avec le recul Lucho Herrera. "Même si le cyclisme était déjà très populaire chez nous, il a semé les graines des succès qui ont suivi."

Aujourd'hui, les porte-drapeaux colombiens sont Rigoberto Uran (Etixx), médaillé d'argent sur route aux JO de Londres, et Nairo Quintana, vainqueur du Tour d'Italie en 2014. Ce dernier ambitionne de devenir le premier Colombien à remporter le Tour de France, cette année ou plus tard. Et il ne fait pas secret de son ambition de s'imposer samedi à l'Alpe d'Huez.

"Indépendamment du fait que ce serait prestigieux d'imiter une légende comme Lucho, l'Alpe, avec ses 21 virages, est une côte que j'apprécie vraiment beaucoup. Comme il y a deux ans, lors de mon premier Tour, je serai très motivé au moment de l'aborder", affirme le coureur de la Movistar.

En 2013, Nairo Quintana avait pris la 4e place de cette étape remportée par le Français Christophe Riblon. Il avait surtout distancé Chris Froome, l'actuel maillot jaune, d'un peu plus d'une minute. Il devra faire bien mieux samedi, son retard sur le Britannique étant de 2'38'' avant cette étape.

ATS