Toute l'actu en bref

Neel Jani ne tient pas encore un deuxième succès aux 24 Heures du Mans. La voiture du Seelandais connaît de sérieux problèmes de pression d'huile, et est immobilisée au bord du circuit.

C'est un rebondissement inattendu sous la chaleur de la Sarthe. La Porsche no 1, qui était en tête avec 13 tours d'avance, a subitement ralenti à un peu moins de quatre heures de l'arrivée, avant de s'immobiliser. André Lotterer a tenté de la ramener à son stand, mais sans pouvoir aller plus vite que 30 km/h. La Porsche s'est ensuite arrêtée.

Si elle devait abandonner, ce qui semble probable, la tête de l'épreuve serait alors prise par une LMP2, l'Oreca-Gibson du trio Laurent-Tung-Jarvis. Le Genevois Mathias Beche, sur Vaillante Rebellion-Gibson, remonterait au 2e rang à deux tours.

ATS

 Toute l'actu en bref