Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Porsche semble lancé vers un nouveau succès aux 24 Heures du Mans. La no 1 du Suisse Neel Jani et de ses coéquipiers André Lotterer et Nick Tandy menait largement la course en fin de nuit.

Toyota, pour sa part, va devoir encore attendre pour briser la malédiction. Deux des trois voitures japonaises ont abandonné (la no 7 et la no 9), et la no 8 du trio Buemi-Nakajima-Davidson navigue à 28 tours du leader après avoir dû s'arrêter longuement dans son stand en fin de soirée pour un changement de moteur et de batterie avant. Ce n'est donc pas encore cette année que la marque nippone remportera les 24 Heures pour la première fois.

Porsche peut désormais se permettre de gérer tranquillement la course de sa no 1, puisque celle-ci compte 11 tours d'avance sur ses plus proches poursuivants, l'Oreca-Gibson LMP2 du trio Laurent-Tung-Jarvis. La Vaillante-Rebellion de l'équipage Piquet-Heinemer-Beche occupe la 3e place à 12 tours.

Avec le Genevois Mathias Beche (30 ans), la Suisse pourrait donc placer un deuxième pilote sur le podium en plus de Jani. Le Seelandais est bien parti pour rééditer sa victoire de 2016 et pour apporter à la marque allemande un 19e succès dans la mythique épreuve.

La terrible chaleur qui règne sur le circuit a mis les voitures et les pilotes à très rude épreuve.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS