Toute l'actu en bref

A un peu moins de six heures de l'arrivée, la Porsche no 1 du trio Jani-Lotterer-Tandy mène toujours largement les 24 Heures du Mans. Elle compte 13 tours d'avance sur ses plus proches poursuivants.

La Porsche 919 Hybrid peut désormais se laisser le luxe de ralentir un peu le rythme, histoire de ménager une mécanique soumise à très rude épreuve en raison de la chaleur. Le Seelandais Neel Jani semble donc très bien parti pour remporter la mythique épreuve pour la deuxième année de suite.

Derrière le leader, ce sont deux LMP2 qui occupent les autres marches du podium. L'Orica-Gibson de l'équipage Laurent-Thung-Jarvis est 2e à 13 tours, devant la Vaillante Rebellion-Gibson de Piquet-Heinemer-Beche, ce dernier étant également un pilote suisse, genevois en l'occurrence.

Arrivée avec l'étiquette de favorite, Toyota ne gagnera encore pas cette année au Mans. La no 7 et la no 9 ont dû abandonner durant la nuit. Quant à la no 8, celle du trio composé par Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima et Anthony Davidson, elle est reléguée à 27 tours du leader après avoir dû s'arrêter longuement à son stand en fin de soirée.

ATS

 Toute l'actu en bref