Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Lausanne - Vingt-sept collectivités suisses et françaises s'engagent à diminuer leur consommation énergétique et leurs émissions de gaz à effet de serre. Leurs représentants ont formalisé leur participation en signant à Lausanne la "Convention des maires".
Les élus signataires comptent atteindre et dépasser les objectifs européens des 3 x 20%. Il s'agit, d'ici à 2020, de diminuer de 20% la consommation d'énergie, de couvrir 20% des besoins énergétiques par des énergies renouvelables et de diminuer de 20% les émissions de gaz à effet de serre.
"Ces objectifs sont ambitieux, surtout le deuxième", a souligné Daniel Brélaz, syndic de Lausanne, en accueillant les participants. La réunion marquait le lancement officiel du projet énergétique et climatique "REVE d'Avenir", dans le cadre d'Interreg IV. Le mouvement pourrait être suivi par d'autres régions.
Ce projet sera la plateforme centrale des actions de développement durable de l'ensemble de ces 27 collectivités regroupant 3,3 millions d'habitants. Au nombre des 16 signataires français figurent la plupart des localités importantes entre Lyon et Mulhouse.
Côté suisse, les onze collectivités impliquées sont Lausanne, Montreux, Morges et Vevey pour le canton de Vaud, Ayent-Anzère, Crans Montana et Martigny pour le Valais, ainsi que Fribourg, Genève, Neuchâtel et La Chaux-de-Fonds.
"REVE d'Avenir" proposera des actions communes, par exemple la pose de panneaux solaires. Une plateforme internet permettra de partager informations et résultats, en particulier sur les meilleures pratiques pour arriver aux objectifs visés.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS