Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Quelque 270 étudiants de première année de la Haute école de gestion (HEG), à Genève, devront repasser leur examen semestriel de comptabilité. Après avoir découvert une vaste fraude, la direction a décidé d'annuler celui passé en janvier.

"La direction a été informée de cette fraude il y a un peu plus de dix jours", a indiqué mercredi à l'ats Marianne Aerni, responsable de la communication à la HEG, confirmant une information de la "Tribune de Genève". Une enquête, toujours en cours, a tout de suite révélé une dizaine de cas précis. Mais la tricherie est plus importante et concerne plusieurs dizaines d'étudiants.

L'examen, long de 18 pages, et son corrigé ont été volés sur l'ordinateur d'un enseignant quelques semaines avant le jour J. Ils ont ensuite circulé sur des clés USB. "Même s'il ne s'agissait pas de la dernière version de l'examen, l'énoncé final était à peine différent", a souligné Mme Aerni. Et de préciser qu'une réflexion est en cours sur un renforcement des procédures de sécurité.

Face à cette situation, la direction a estimé qu'elle n'avait pas d'autre choix que d'annuler l'examen du 19 janvier. Une décision difficile par rapport aux étudiants qui n'ont pas fraudé. "Ce n'est pas une punition collective", relève Mme Aerni, qui reconnaît l'important coût humain, mais aussi administratif, de l'affaire. La HEG n'entend toutefois pas mettre sa réputation en jeu.

ATS