Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Quelque 30% des cancers pourraient être évités en changeant son mode de vie, a rappelé vendredi l'OMS (Organisation mondiale de la santé), à la veille de la célébration de la journée mondiale contre le cancer. Les cancers du poumon, de l'estomac, du foie, du colon et du sein sont ceux qui entraînent le plus de décès.

L'OMS indique que l'on peut éviter les principaux facteurs de risques, comme le tabagisme, l'obésité, la consommation insuffisante de fruits et légumes, le manque d'exercice, l'alcool, ou la pollution de l'air dans les villes. A lui seul, le tabagisme "est le facteur de risque cancéreux le plus important, représentant 22% de la mortalité par cancer".

A titre de prévention, l'OMS recommande d'éviter ces facteurs de risques et aussi de se faire vacciner contre le virus du papillome humain (HPV), responsable du cancer du col de l'utérus, qui fait des ravages dans les pays en développement, et de réduire son exposition au soleil.

7,6 millions de décès

Selon les derniers chiffres mondiaux connus, ceux de 2008, le cancer a causé 7,6 millions de décès dans le monde cette année-là, soit environ 13% de la mortalité mondiale. Dans les pays pauvres, 20% des décès sont dus à des cancers provoqués par des infections virales, comme le virus de l'hépatite B ou le papillomavirus humain.

Le cancer frappe plus durement les pays considérés comme pauvres ou à revenu moyen, qui représentent 70% des cas de décès. Selon les prévisions de l'OMS, la mortalité due au cancer va continuer à augmenter pour dépasser le seuil de 13,1 millions de décès en 2030.

ATS