Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La surface des forêts continue de s'étendre en Suisse. L'aire forestière a progressé de quelque 300 kilomètres carrés au cours des cinq dernières années. Le volume du bois sur pied a lui aussi progressé, grâce à une diminution des quantités de bois récoltées de même que des arbres morts.

C'est ce qui ressort des derniers résultats intermédiaires du 4e Inventaire forestier national suisse (IFN4), présenté mardi par l'Office fédéral de l'environnement (OFEV) et de l'Institut fédéral de recherches sur la forêt, la neige et les paysage (WSL). La quantité de bois récoltée a elle en revanche diminuée.

L'aire boisée continue de s'étendre, mais différemment selon les régions. Elle a progressé de quelque 300 kilomètres carrés au cours des cinq dernières années, en particulier dans les Alpes (+5,3%), au sud des Alpes (+3,3%) et dans les Préalpes (+1,3%).

En hausse depuis 30 ans, la quantité de bois sur pied a elle aussi globalement continué de progresser ces cinq dernières années, de 6m3 par hectare, pour atteindre 357m3 par hectare.

Intensifier la récolte

Des différences considérables apparaissent toutefois d'une région à l'autre. C'est ainsi que sur le Plateau, les réserves de résineux ont diminué de quelque 8%, une baisse notable qui touche essentiellement l'épicéa et le pin.

L'accroissement du volume sur pied a été un peu plus marqué que lors de la période précédente, ce qui s'explique par une diminution des quantités de bois récoltées, ainsi que de la mortalité des arbres. Lors du dernier relevé, un nombre exceptionnellement élevé d'arbres avait péri en raison de l'ouragan Lothar, de la canicule de l'été 2003 et des dégâts dus aux ravageurs, comme le bostryche.

Ce bilan montre aussi que, ces cinq dernières années, 84% du bois pouvant être exploité de manière durable ont été récoltés ou sont restés en forêt comme bois couché, contre 90% pour la période précédente. Conclusion: la récolte de bois pourrait être intensifiée, selon l'OFEV et le WSL.

ATS