Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Durban - Quelque 3000 Sud-Africains manifestent à Durban avant le match Espagne-Suisse. Ils demandent au gouvernement de consacrer aux pauvres la même somme que celle dépensée pour le Mondial de football.
Parmi les manifestants figurent des centaines d'agents de sécurité de la compagnie privée Stallion en grève au stade de Durban (sud). Ceux-ci se sont violemment opposés à la police après le match Allemagne-Australie dimanche alors qu'ils réclamaient de meilleurs salaires.
Leur action s'est étendue au Cap (sud-ouest) et dans le stade d'Ellis Park à Johannesburg, où la police a remplacé leurs collègues pour assurer la sécurité des enceintes. "Même si la police nous tire dessus, nous allons travailler au stade", ont-ils chanté en zoulou.
Des pêcheurs, qui n'ont plus le droit de s'installer sur les jetées, participaient également à ce rassemblement tout comme des vendeurs d'un marché que la ville tente de fermer pour y ouvrir un centre commercial.
"La FIFA n'a pas le droit de nous enlever notre gagne-pain. Le gouvernement a pris tout l'argent des contribuables pour la FIFA" (Fédération internationale de football), s'est emporté un des organisateurs.
"S'il y a de l'argent pour les stades, il ne devrait pas y avoir de sans-abri et de gens qui vivent dans des bicoques", a renchéri un autre organisateur.
Le gouvernement a consacré 4,9 milliards de francs pour cette première Coupe du monde en Afrique du Sud, où 43% de la population vit en dessous du seuil de pauvreté.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS