Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les cas de cambriolage en soirée ont augmenté fortement dans le canton de Fribourg. Depuis le 7 novembre dernier, les cas de vol par effraction dans les habitations individuelles sont passés de deux à 35 par semaine.

Ces cambriolages se sont produits dès la tombée de la nuit et en soirée, a indiqué vendredi la police cantonale fribourgeoise dans un communiqué de presse. Ils sont souvent le fait d'une criminalité balkanique ou moldave et la police suppose que les malfrats agissent en bande. Dans deux cas, trois auteurs ont été interpellés à chaque fois.

Parmi les butins emmenés se trouvent de l'argent en espèces, des petits appareils électroniques et d'autres objets de valeur. Pour s'introduire dans les habitations, les voleurs ont un faible pour les fenêtres et les portes-fenêtres dont les montants sont fracturés au niveau du système de fermeture.

Cette augmentation exponentielle dans le canton de Fribourg s'inscrit dans la tendance des cantons de Vaud et de Genève, où la hausse se montre également préoccupante, note la police fribourgeoise.

ATS