Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le bâtiment en ruine n'est pas accessible en raison du risque d'effondrement.

Kantonspolizei Graubünden

(sda-ats)

Le Posthotel Holiday Villa à Arosa (GR) a brûlé durant 36 heures. Il aura fallu attendre la nuit de Nouvel An pour venir entièrement à bout des flammes.

Un homme de 85 ans grièvement intoxiqué et une femme moins sévèrement touchée se trouvaient toujours à l'hôpital dimanche. Un enfant de 8 ans qui avait subi une intoxication de gravité moyenne a pu quitter l'établissement entretemps, indique dimanche à l'ats Marcus Corai, porte-parole de la police grisonne.

L'incendie s'est déclaré vendredi vers 16h00 et n'a pas pu être éteint pendant un jour et demi. "Dans la nuit de Nouvel An, les pompiers ont finalement réussi à éteindre complètement le feu", précice M. Corai.

Un sapeur-pompier est actuellement de piquet. L'hôtel, désormais en ruines, n'est pas accessible en raison du risque d'effondrement. Durant toute la journée de samedi, les pompiers ont maîtrisé les feux couvants, parvenant à les rendre inoffensifs. De la fumée a longtemps continué de se dégager de l'hôtel quatre-étoiles, situé tout près de la gare.

Elan de solidarité

A part les trois personnes héliportées à l'hôpital de Coire, dont deux s'y trouvent toujours, dix autres ont été légèrement intoxiquées. Trois pompiers ont également été incommodés par la fumée durant l'intervention. Tous ont pu être soignés sur place.

Quelque 150 personnes ont été évacuées du bâtiment en feu vendredi. Elles ont été hébergées dans d'autres hôtels et chez des privés. Solidaire, la population a fait don de vêtements destinés aux clients de l'hôtel ravagé par les flammes, indique la station de vacances Arosa Lenzerheide.

Néanmoins, de nombreuses personnes ont perdu leur passeport et autres documents dans l'incendie. La police conseille aux clients étrangers concernés de contacter au plus vite leur consulat. "Les autorités aideront les clients et leur délivreront les papiers nécessaires dès que possible afin de confirmer la perte des documents", assure Marco Corai.

Cause du sinistre inconnue

L'incendie s'est déclaré vendredi vers 16h00 dans l'un des étages inférieurs de l'établissement. Les causes du sinistre sont toujours inconnues, de même que le montant des dégâts. Un spécialiste de la police cantonale mène une enquête. Le bâtiment construit sur quatre étages contient environ 60 chambres.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS