Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Bâle - La Banque Coop a poursuivi sa croissance au 1er semestre 2010, en dépit d'un contexte difficile. L'établissement contrôlé par la Banque cantonale de Bâle a vu son bénéfice net augmenter de 0,7% par rapport à la même période de l'an passé, à 36,9 millions de francs.
"Nous sommes parvenus à accroître notre bénéfice grâce à notre politique commerciale axée sur la continuité et la durabilité", a souligné le patron de l'institution Andreas Waespi. Et ce dans un environnement délicat marqué par une forte pression exercée sur les marges.
Le volume des hypothèques s'est accru de 3,2% par rapport à la fin 2009 pour s'établir à 11,38 milliards de francs. Les fonds d'épargne ont franchi pour la première fois la barre des 6 milliards, en hausse de 4,9% à 6,27 milliards.
Les chiffres dévoilés par la Banque Coop ne tiennent pas compte des coûts de sa migration informatique, pour laquelle le groupe a constitué au fil des ans des provisions.
Le résultat des opérations de commissions et de prestations de services a progressé de 9,7% sur six mois à 34,6 millions de francs. Les opérations d'intérêts se sont contractées de 2,2% à 73,8 millions. Les opérations de négoce ont quant à elles chuté de 19,2% à 6,6 millions.
La Banque Coop est parvenue à contrôler ses coûts. Les charges d'exploitation se sont élevées à 70,1 millions, soit à peine plus qu'au premier semestre 2009. Le total du bilan atteignait pour sa part le montant de 13,4 milliards, soit une baisse de 0,4% par rapport à la fin 2009.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS