Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le bilan du Washington Post est deux fois plus élevé que celui du FBI (archives).

KEYSTONE/AP The Daily Advertiser/SCOTT CLAUSE

(sda-ats)

Les tirs de policiers ont fait 492 morts depuis le début de l'année aux Etats-Unis, selon des chiffres diffusés samedi par le Washington Post. Le bilan annuel pourrait atteindre les 1000 morts pour la troisième année consécutive, spécule le journal.

Le bilan arrêté au 16 juin est identique à celui de l'année dernière à pareille époque. Le Washington Post, qui recense depuis 2015 les tirs létaux effectués par des policiers, a lancé cette initiative à la suite de la mort de Michael Brown à Ferguson, dans le Missouri, en août 2014.

Le décès du jeune homme noir, tué par des policiers, a été l'un des déclencheurs du mouvement Black Lives Matter. Il a relancé la question raciale aux Etats-Unis.

Les chiffres du Washington Post sont deux fois plus élevés que les bilans officiels établis par les policiers fédéraux du FBI.

ATS