Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Deux alpinistes français, un guide et sa cliente, ont passé une quatrième nuit dans le froid à 4000 m d'altitude sur les Grandes Jorasses, ont indiqué dimanche des sauveteurs italiens. Cette partie sud du massif du Mont Blanc est à cheval entre la France et l'Italie.

Une nouvelle fois, l'hélicoptère du secours alpin du Val d'Aoste qui coopère aux secours n'a pas pu dépasser les 1300 m en raison d'un épais brouillard. L'appareil a décollé vers 06h00 mais a dû retourner en arrière à cause du mauvais temps.

Le guide de haute montagne français Olivier Sourzac et sa cliente Charlotte, une alpiniste expérimentée, sont bloqués depuis mercredi soir à 4050 mètres de haut près de la pointe Walker, le sommet des Grandes Jorasses. Les contacts téléphoniques avec eux se sont interrompus vendredi après-midi, le téléphone de M. Sourzac n'ayant plus de batterie.

Dans les dernières conversations, le guide a indiqué avoir réussi à creuser un trou dans la neige sour une corniche de glace. Ils ont déjà passé quatre nuits dans des tempêtes de neige et par moins 25 degrés.

Selon les spécialistes, il est impossible d'escalader le massif pour rejoindre le guide et sa cliente en raison d'un danger d'avalanches suite à de très récentes chutes d'une neige très humide.

ATS