Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le cannabis reste la drogue la plus consommée dans le monde, en particulier en Europe, a indiqué mardi une agence de l'ONU dans un rapport. Elle souligne également une inquiétante tendance à la culture en intérieur.

Au total, environ 230 millions de personnes, soit 5% de la population adulte mondiale (entre 15 et 64 ans), ont consommé de façon illicite au moins une fois de la drogue en 2010, selon le rapport annuel de l'Office des Nations unies contre la drogue et la criminalité (ONUDC) rendu public à Vienne. Sur ce total, 200 millions étaient des consommateurs de cannabis.

Si les chiffres sont globalement stables par rapport à ceux de 2009, ils n'en cachent pas moins des évolutions inquiétantes, indique l'agence, soulignant notamment une augmentation de la consommation de drogue dans les pays en voie de développement ou une "prolifération" des sites de culture de cannabis en intérieur en Europe.

Cette évolution va de pair avec une "augmentation de la puissance du cannabis", prévient-elle. Les groupes criminels organisés utilisent ce procédé de plus en plus fréquemment, "pour réduire les risques" d'être découverts, selon l'ONUDC.

Effets "irréversibles"

"Le cannabis n'est pas une drogue si innocente que certains voudraient le faire croire. D'après des rapports médicaux, il mène à des changements irréversibles au niveau du cerveau", a insisté le directeur exécutif de l'ONUDC.

L'Europe est le plus grand marché d'importation de la résine de cannabis (haschich) essentiellement en provenance du Maroc, même si son importance décroît au profit de l'herbe de cannabis (marijuana), précise le rapport.

200'000 décès par an

Les drogues dites "de synthèse" telles que la méthamphétamine restent, comme lors du précédent rapport, le deuxième type de drogue le plus consommé après le cannabis.

Au total, ce sont 200'000 personnes qui décèdent chaque année à cause de la drogue et 27 millions sont des consommateurs à problème, selon l'ONUDC.

ATS