Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Lausanne - Le 50e anniversaire de la mort du Général Guisan est célébré avec fastes à Lausanne. L'occasion d'exprimer "notre reconnaissance" envers ceux qui se sont engagés pendant la guerre, ont indiqué les organisateurs, qui veulent éviter la polémique.
La journée a commencé très tôt avec 26 coups de canon tirés à 07h30 à Pully au bord du Léman en l'honneur des 26 cantons. Un déjeuner campagnard a ensuite été offert aux invités et au public. A 09h00, des couronnes ont été déposées au cimetière.Elles ont été suivie par le vernissage de l'exposition consacrée au général.
La "séquence centrale" de la journée a lieu à 14h30 à la cathédrale de Lausanne, a expliqué le brigadier Michel Chabloz. Le conseiller fédéral Ueli Maurer, la présidente du Conseil national Pascale Bruderer, le président du gouvernement vaudois Pascal Broulis prendront, entre autres, la parole.
Une prise d'armes terminera la journée en présence notamment du chef de l'armée André Blattmann. Toutes les manifestations sont ouvertes au public, ont insisté les organisateurs. A ces cérémonies s'ajoute la diffusion d'un film consacré au Général Guisan, réalisé par Felice Zenoni, qui montre beaucoup d'éléments inédits dont de rares images en couleurs.
Un livre "Le Général Guisan et l'esprit de résistance" paraît également, aux éditions Cabédita. "Nous avons voulu placer le général dans une perspective longue", a précisé un de ses auteurs, l'historien Jean-Jacques Langendorf. Henri Guisan est ainsi comparé aux autres généraux de l'armée suisse et à de grands hommes qui ont refusé de capituler: Charles de Gaulle ou Winston Churchill notamment.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS