Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Soleure - Le projet de deuxième centrale nucléaire à Gösgen (SO) a suscité près de 800 oppositions. Les autorités soleuroises vont examiner ces dernières d'ici fin août. Le groupe électrique Alpiq a déposé en juin 2008 une demande d'autorisation auprès de la Confédération.
La mise à l'enquête de la révision du plan d'aménagement est arrivée a échéance le 7 juillet. Une large majorité des oppositions a été déposée sous forme de lettre standardisée, indique jeudi à l'ATS Bernard Staub, chef de l'office cantonal de l'aménagement du territoire.
L'alliance "Non au nucléaire" s'élève contre ce projet. Elle regroupe une trentaine d'organisations dont Greenpeace, le WWF, l'ATE et la Fondation suisse de l'énergie. Quelques oppositions sont en outre parvenues de l'étranger.
Lors d'une consultation préalable, la commune de Dulliken (SO) et les autorités de Bâle-Campagne s'étaient aussi opposé à la construction d'une nouvelle centrale à Gösgen. Ces prises de position avaient permis de "sonder le terrain".
Le projet d'Alpiq prévoit la construction d'un réacteur d'eaux légères d'une puissance allant jusqu'à 1600 mégawatts. La Confédération a en outre reçu des demandes d'autorisation pour une nouvelle centrale à Mühleberg (BE) et Beznau (AG). Le Conseil fédéral se prononcera en principe en 2012 sur les trois projets.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS