Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Toujours énergique à 74 ans, le populaire et excentrique chanteur italien Adriano Celentano devait donner mardi soir le coup d'envoi du festival de Sanremo. Ce concours a la particularité d'imposer aux participants l'interprétation de morceaux composés pour l'occasion.

La performance de l'indomptable Celentano, 74 ans, est très attendue. Cela fait huit ans qu'il ne s'était pas produit sur la scène du théâtre Ariston de Sanremo, sur la Riviera italienne, pour présenter ses spectacles mêlant chansons, monologues, longs silences et commentaires sur l'actualité politique.

"Il est libre de faire ce qu'il veut comme toujours. Je ne sais pas s'il viendra tous les soirs", a reconnu le directeur artistique du festival, Giammarco Mazzi, avant l'apparition du "Molleggiato" (littéralement "homme sur des ressorts", ndlr).

Les cinq soirées au programme jusqu'à la proclamation des résultats du concours samedi soir seront présentées par le charismatique chanteur Gianni Morandi, épaulé par l'acteur comique-cinéaste-chanteur Rocco Papaleo.

Le concours est divisé en deux catégories: 14 chanteurs connus et 8 jeunes débutants. Il attire tous les soirs des millions de téléspectateurs et est très suivi aussi dans certains pays étrangers, en particulier en Amérique latine.

Si la chanson des deux vainqueurs tombe souvent dans l'oubli, les morceaux interprétés à Sanremo deviennent régulièrement des "hits", diffusés jusqu'à l'été sur les radios de la péninsule.

ATS