Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Football - A moins d'un improbable coup de théâtre, le FC Sion évoluera toujours en Super League la saison prochaine. Aarau semble pour sa part destiné à rester en Challenge League.
Les Valaisans se sont imposés 3-0 contre Aarau en barrage aller de promotion/relégation et aborderont le retour lundi au Brügglifeld le coeur plus léger.
Les jambes, en revanche, risquent bien d'être très lourdes. Etouffée par la chaleur de Tourbillon et confirmant les craintes formulées depuis quelques temps concernant son état de forme, l'équipe de Vladimir Petkovic a longtemps manqué de jus face au bloc argovien.
Malgré une condition physique chancelante, Sion a dominé la rencontre de long en large et aurait dû faire la différence bien plus tôt, tant ses occasions de but ont été nombreuses, notamment un duel seul contre le gardien perdu par Yoda après 40 secondes seulement ou encore une tête de Bühler sur la transversale à la 11e.
Encore en proie à un certain doute, les Sédunois ont obtenu un juste salaire à la 58e grâce à une lumineuse ouverture de Yoda pour Mrdja, à peine entré en jeu. Dix minutes plus tard, un Xavier Margairaz qui avait faim de ballon, lui aussi remplaçant au coup d'envoi, a inscrit en deux temps le 2-0, donnant au coaching de Petkovic des airs de recette miracle. Mrdja, qui n'avait marqué qu'une fois cette saison, a mis à l'abri les siens à la 82e.
Loin d'être ridicule et s'appuyant sur la vivacité de son compartiment offensif, Aarau n'a toutefois jamais réussi à faire douter les pensionnaires de l'élite, hormis sur une percée solitaire de l'excellent Remo Staubli, passant en revue quatre adversaires plein axe pour obliger Vanins à deux arrêts de choix (34e).
Le demi, lancé en Super League à 19 ans par Lucien Favre du côté de Zurich, a d'ores et déjà prouvé qu'il avait le format de la 1re division. Malgré cela, on voit assez mal les hommes de René Weiler, eux aussi courts physiquement et souvent pris à défaut quand Sion a procédé par longs ballons, renverser la vapeur. Réponse normalement lundi à 17h00.
Normalement car Aarau a déposé un protêt avant la rencontre, estimant qu'il n'avait pas à affronter Sion, troisième du classement de Super League sans tenir compte de sa pénalité de 36 points. Un protêt qui, toutefois, n'a pratiquement aucune chance d'aboutir.

ATS