Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

L’Ukraine a besoin de soutien financier pour sortir de la crise qui l’oppose à son voisin russe. Le pays est parvenu à rassembler près d’un milliard de dollars de promesses d’investissements en marge du 45e Forum économique mondial (WEF).

"La guerre coûte très cher. Nous avons besoin d’aide", a déclaré mercredi à Davos (GR) le président ukrainien Petro Porochenko. "C’est pourquoi je tiens à remercier les investisseurs, assis ici au premier rang. Ceux qui nous ont promis plus de 600 millions de dollars. Ces autres qui donneront 400 millions", s’est-il félicité, le ton grave et la mine fatiguée.

Des fonds principalement en provenance de l’Union européenne, des Etats-Unis, du Canada et du Japon. La Suisse a aussi lancé un "fort signal", a-t-il souligné.

Une mission du Fonds monétaire international (FMI) devrait prochainement se rendre à Kiev pour évaluer la possibilité d’un soutien, a ajouté le chef de l’Etat. "Nous leur présenterons un ambitieux programme de réformes".

"Nous ne voulons pas d’armes", a-t-il martelé à deux reprises." Nous avons besoin de soutien financier et de solidarité. De technologie en matière de défense également".

Petro Porochenko, élu il y a un peu moins d’un an, a rappelé les graves difficultés auxquelles son gouvernement se retrouve confronté. Brandissant un fragment de la carrosserie jaune criblée de balles du bus attaqué la semaine derrière dans l’Est du pays, il a affirmé que l’Ukraine "traverse aujourd’hui la période la plus difficile de son histoire".

Prêt au changement

Mais "mon parlement et moi sommes prêts à changer le pays", a assuré le président ukrainien, qui devait ensuite s’envoler pour Kiev, écourtant son séjour davosien en raison de l’aggravation des tensions dans son pays.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS